• Drabbles de l'été 2015 - Fandom Disgaea (Partie 2)

    La Ficothèque Ardente organise plusieurs défis pour l'été dont celui-ci : "Voyage en Asie". Avec pour support un "calendrier de l'avent" de 40 cases, il faut écrire 1 drabble par jour pendant au moins 30 jours. Les drabbles ne doivent pas excéder 200 mots, avec une tolérance de 10 mots. Un tirage a lieu tous les jours à 21h pour découvrir un thème dont les drabbles devront s'inspirer.

     Le Rating sera M ou s'en rapprochant.

    Jour 16 : Le triste destin du Tuk-Tuk

    Couple : Gordon x Jennifer (hétéro)

    Jennifer donna un coup de clé à molette sur la mécanique du véhicule humain puis abandonna l’affaire en soupirant. Elle avait trop chaud, et surtout, la flemme de travailler. Ce tuk-tuk était sa fierté, beaucoup plus performants que ceux qu’on trouvait dans le monde des humains, mais la réparation attendrait. Elle partit plutôt rejoindre Gordon qui se prélassait dans l’herbe, un journal sur les yeux pour se protéger du soleil. Elle l’attrapa et le jeta un peu plus loin avant de se blottir contre son homme. Celui-ci se tourna pour la prendre dans ses bras.

    — Je me demandais quand tu allais me rejoindre… lâcha-t-il d’une voix endormie.

    — Tu n’avais qu’à me donner une bonne raison d'abandonner notre véhicule… glissa-t-elle, légèrement moqueuse.

    Gordon ouvrit les yeux, toute envie de sommeil envolé. S’il ne se trompait pas, sa superbe supérieure venait de lui faire une proposition. Il l’embrassa puis frotta son nez contre le sien. Elle passa les doigts dans ses cheveux coupés courts avec un plaisir évident.

    — Tu aurais du me le dire plus tôt, murmura-t-il.

    — La prochaine fois, tu sauras, répliqua-t-elle en le laissant enrouler ses bras autour de son corps.

    Il l’embrassa à nouveau, plus fiévreusement, et le tuk-tuk fut définitivement oublié.

    .

    Jour 17 : Le blanc manteau

    Couple : Flonne x Artina (yuri)

    — Y a une montagne ! se réjouit Flonne. On voit la neige !

    Elle se pencha à la fenêtre et Artina la prit dans ses bras pour empêcher une chute. Flonne avait beau être une archange, et plus âgée qu‘elle, elle se comportait parfois comme une enfant imprudente. La blondinette se blottit dans ses bras et elles observèrent le panorama avec une paisible admiration. La chambre où elles étaient installées reflétait à merveille la blancheur des sommets - et leur qualité d’ange, aussi. Toute de blanc et de voilure, elles adoraient cette impression de se trouver au milieu de la neige.

    Rassasiée de la vue, Flonne eut rapidement faim d’autre chose. Elle caressa le bras dénudé d’Artina puis y déposa un baiser pour lui faire comprendre ses intentions. L’ange aux cheveux roses dégagea sa prise suffisamment pour qu’elle puisse remuer dans son étreinte et puisse lui faire face. Elles échangèrent un long baiser langoureux plein de promesses. 

    En gloussant, elles se précipitèrent d’un même élan sur le lit pour y sauter, se faisant engloutir par le moelleux de la couette blanche et duveteuse qui le couvrait.

    S’il n’avait pas fait aussi chaud, elles auraient presque pu imaginer s’aimer au milieu de la neige.

    .

    Jour 18 : Question indiscrète 

    Couple : Fenrich x Artina (hétéro)

    — Avec les filles, on se demandait si t’avais un tatouage…

    Fenrich s’étrangla sous la remarque innocente d’Artina. Celle-ci lui adressa un sourire taquin, ravie de sa réaction. Il résista à l’envie d’en finir avec cet ange de malheur - il y avait des priorités plus urgentes actuellement.

    — Vous discutez de moi dans mon dos ? ! 

    — Non, répondit tranquillement la jeune femme. Pas de toi en particulier. On s’est posé la question pour tout le monde, t’inquiète. Tu n’as pas de traitement de faveur…

    Le loup-garou se demanda d’où lui venait cette pointe de déception. Il aurait bien aimé qu’Artina se pose la question. Celle-ci se rapprocha de lui et posa ses petites mains pâle sur son torse. Il déglutit sous son regard perçant.

    — A vrai dire, elles pensent toutes que tu as un tatouage. J’ai dû promettre d’aller vérifier par moi-même…

    Elle fit courir ses mains sur la peau de Fenrich qui réprima un frisson. Un ange, ça ? Il avait déjà vu des démones plus prudes ! Néanmoins, il ne se débattit pas et laissa Artina l’effeuiller lentement. Si elle voulait absolument vérifier s’il avait un tatouage, il allait la laisser faire. Et en profiter, cela allait de soi.

    .

    Jour 19 : Le chapeau

    Couple : Krichevskoy x Nele (maman de Laharl, hétéro)

    Nele est accroupie au milieu du champ, occupée à cueillir des fleurs. Ses cheveux sont dénoués et elle porte un petit chapeau marrant en forme de cône. Kricheskoy sent une vague d’amour pour cette petite humaine le submerger. 

    Il l’a aimée dès qu’il l’a vue. Et, de manière bien surprenante, elle l’aime aussi. Il n’en revient pas de sa chance. Il se sent capable de l’observer ainsi pour l’éternité mais Nele l’aperçoit et lui fait signe de la rejoindre.

    Le puissant Overlord est incapable de désobéir à une humaine insignifiante. Intérieurement, il rit aux éclats en pensant à ce que ses vassaux penseraient de ça. Il s’approcha de la femme qu’il aime et pose un genou à terre devant elle.

    — Nele…

    Celle-ci ouvre de grands yeux, comme pressentant ce qu’il allait lui dire. Krichevskoy est un peu nerveux.

    — Veux-tu m’épouser…?

    — Oui !

    La jeune femme lui saute au cou et ils roulent tous les deux dans l’herbe alors qu’elle l’embrasse à perdre haleine. L’Overlord glisse ses mains sous les vêtements de sa désormais fiancée et celle-ci déboutonne sa veste avec empressement. La joie les rend impatient et les électrise. Seuls au milieu du champ de fleurs, ils fêtent leurs fiançailles. 

    .

    Jour 20 : L'ange et le démon

    Couple : Akihiro x Hona (papa et maman de Mao, hétéro)

    Il y a une table pour deux dressée sur la plage et Hona secoua la tête avec exaspération. 

    — Je suis toujours censée tu tuer, tu sais, dit-elle à l’attention d’Akihiro qui ricane un peu plus loin.

    — Ce serait pas mieux le ventre plein ? répond ce dernier avec provocation. 

    — Pas si tu cherches à m’empoisonner.

    Le doyen de l’Académie des démons prend un air offusqué mais Hona sait qu’il joue la comédie. Cet imbécile est particulièrement doué pour jouer la comédie. Ça fait longtemps qu’elle ne se laisse plus prendre à ses mimiques. Akihiro soupire.

    — Je te promets que ce n’est pas empoisonné. 

    Hona le regarde dans les yeux pour jauger de sa sincérité. Il la regarde avec une telle intensité qu’elle se sent gênée et détourne le regard.

    — Hona… reprend Akihiro avec une tendresse qui la bouleverse.

    Sa main caresse ses cheveux et elle ne réagit pas. Ses lèvres s’emparent des siennes et elle ne le repousse pas. Les événements s’accélèrent et elle n’essaie pas de les arrêter, elle y participe même activement. Plus rien d’autre ne compte que le regard débordant d’amour de l’Overlord.

    Pendant longtemps, Hona prétendra que ce qu’il s’était passé ce soir-là ne s’était jamais produit.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :